20171018_192041-min

Un succès retentissant signé SERDEX pour le forum Naturallia 2017

Du 16 au 19 octobre derniers, le forum international Naturallia 2017 sur les ressources naturelles a rassemblé plus de 520 entreprises et organisations de 10 pays à Roberval. De ce nombre, près d’une quarantaine était accompagnée par l’organisme régional de promotion des exportations (ORPEX) desservant le territoire : mentionnons Commerce International Côte-Nord, 48e Nord International, Export Outaouais, DPME International, GIMXPORT, SERDEX International et des entreprises rassemblées sous l’égide de Commerce International Québec, le réseau des ORPEX.

De gauche à droite : Margarita Motta, Soulaf Slaoui, Valérie L'Heureux et Florence D'Amours

De gauche à droite : Margarita Motta, Soulaf Slaoui, Valérie L’Heureux et Florence D’Amours

Ce forum rassemblant de nombreuses entreprises du secteur minier, de l’énergie renouvelable, de l’industrie forestière et des technologies de pointe vise à créer des relations d’affaires entre organisations. « De voir la réponse positive des participants, je ne peux qu’être fière du travail accompli », explique Nadine Brassard, Directrice générale et commissaire à l’international chez SERDEX International, l’organisme régional de promotion des exportations (ORPEX) pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean. SERDEX International est copromoteur de l’événement et planche sur ce projet mobilisateur depuis près d’un an.

Lors des trois journées du forum, des séances de réseautage entre entreprises, des conférences d’acteurs de l’industrie, des panels d’experts et des visites industrielles ont été organisés au bénéfice de tous les participants présents. La présence de conférenciers de renom, dont Claude Villeneuve, Bob Rae, Julie-Anne Pariseau et Pierre Pettigrew doit être soulignée. Plusieurs participants mentionnaient également la qualité des circuits de visite industrielle proposés le dernier jour de l’événement. La présence des communautés autochtones et des entreprises autochtones était également à l’honneur durant toute la tenue du forum, permettant un maillage exceptionnel avec les autres participants et partenaires présents.

une salle pleine pour écouter M. Pierre Pettigrew

une salle pleine pour écouter M. Pierre Pettigrew

Afin de favoriser des échanges propices, le forum a été traduit en français, en anglais et en espagnol. « En accueillant des gens de divers pays, il était important pour le comité de direction d’offrir le service de traduction en simultané lors des repas-conférences et de mettre des traducteurs à la disposition des congressistes lors de rendez-vous individuels », précise Mme Brassard. Des représentants de plusieurs ORPEX ont permis ces échanges internationaux : Mme Margarita Motta (Québec International), Mme Soulaf Slaoui (DPME International), Mme Marlène Jolicoeur (DPME International), M. Christian Gravel (SERDEX International) et Mme Valérie L’Heureux (Commerce International Québec) ont effectué les traductions vers l’anglais ou l’espagnol du 17 au 19 octobre. M. André-Pierre Rossignol (GIMXPORT) a pour sa part aidé à la logistique de l’événement.

La coordonnatrice du réseau, Valérie L'Heureux, entourée des deux représentants de DPME International Soulaf Slaoui (à gauche) et Marlène Jolicoeur (à droite)

La coordonnatrice du réseau, Valérie L’Heureux, entourée des deux représentants de DPME International Soulaf Slaoui (à gauche) et Marlène Jolicoeur (à droite)

« Nous sommes extrêmement fiers de l’effort fourni par tous les membres de notre réseau afin de soutenir nos collègues chez SERDEX International et de faire de cet événement extrêmement pertinent un succès d’ampleur international. Cela représente une belle illustration de la collaboration étroite unissant les membres de notre réseau afin d’accompagner les PME des quatre coins du Québec désirant exporter ou diversifier leurs marchés. L’équipe de SERDEX International, notamment nos formidables collègues Nadine Brassard et Audrey Coulombe, a accompli un travail extraordinaire et a mené ce projet de mains de maître. On peut dire mission accomplie ! », nous partage Mme Valérie L’Heureux, coordonnatrice du réseau Commerce International qui regroupe 16 ORPEX.

IMG_20171017_184312 (1)

Entente de collaboration stratégique entre quatre ORPEX desservant des entreprises du secteur minier

Commerce International Québec est fier d’annoncer la signature d’une entente de partenariat stratégique entre quatre organismes régionaux de promotion des exportations (ORPEX) membres de son réseau. En effet, 48e Nord International – Mines vient de franchir une étape importante dans le développement de son mandate sectoriel minier en commercialisation et exportation pour l’ensemble du territoire du Québec grâce à la mise en place d’ententes avec les ORPEX suivants :

  • SERDEX International (Saguenay-Lac-Saint-Jean);
  • Commerce International Côte Nord;
  • Québec International (Capitale-Nationale);
  • 48e Nord International (Abitibi-Témiscamingue).

Ensemble nous joignons nos forces sous le leadership de 48e Nord International-Mines, afin de mieux accompagner les entreprises de nos régions qui désirent desservir le secteur minier à l’international.  La proximité de chacun de ces organismes avec les entreprises de leur région respective permet d’assurer des services de qualité, répondant aux besoins exprimés par les entrepreneurs et de travailler efficacement avec les intervenants économiques du milieu.

Cette collaboration entre les régions permet de desservir plus de 2300 entreprises qui desservent les minières actuellement et de développer leur potentiel à l’exportation.  La complémentarité des services permet d’assurer aux entreprises québécoises un accompagnement de qualité supérieur, notamment en préparation à l’exportation, formations, services-conseils et accompagnement dans les missions internationales.

Félicitations à ces quatres membres pour cette initiative qui vise à mieux desservir les PME québécoises de ce secteur!

 

2017-10-13_MisisonPerou1_300x169

Le secteur minier en Amérique latine : un monde d’opportunités pour les entreprises d’ici

Du 18 au 22 septembre, deux membres de Commerce International Québec, Québec International, l’ORPEX de la Capitale-Nationale, en collaboration avec 48e Nord International, l’ORPEX desservant l’Abitibi-Témiscamingue, accompagnaient une délégation québécoise au salon EXTEMIN à Arequipa, au Pérou. Ce salon, organisé tous les deux ans, est un incontournable pour les fournisseurs d’équipements, de technologies et de solutions pour l’industrie minière puisqu’il permet de rencontrer une foule d’intervenants de ce secteur dans un pays où l’industrie minière occupe une place importante depuis longtemps. Dans ce cadre, Québec International vous propose de découvrir l’industrie minière péruvienne, ses liens avec les entreprises canadiennes et les opportunités qui en découlent.

Le secteur minier péruvien

Le Pérou possède un énorme potentiel minier grâce à sa géologie et à son positionnement stratégique sur la cordillère des Andes. Celui-ci est d’ailleurs bien visible par l’importance de ce secteur dans l’économie du pays : 50 % des rentrées en devises, 20 % des rentrées fiscales annuelles et 11 % du PIB. Le Pérou est également l’un des cinq premiers producteurs de minerais du monde, le premier producteur latino-américain de zinc, de plomb et d’or, et le deuxième producteur latino-américain d’argent, derrière le Mexique.

Plusieurs projets d’envergure se développent aussi dans le pays, tels que ceux de Las Bambas, Shahuindo, Corro Verde, Inmaculada, Constancia et Toromocho, et plusieurs entreprises minières ont et continuent d’investir dans ces projets.

L’Alliance du Pacifique

En plus d’être un important joueur en lui-même, le Pérou est aussi membre de l’Alliance du Pacifique, une communauté économique regroupant 4 pays d’Amérique latine (Chili, Colombie, Pérou et Mexique) et de nombreux pays observateurs. Dans cette alliance, le secteur minier a un poids très important puisqu’il représente 66 % de l’exploration minière de l’Amérique latine et génère à lui seul 7% du PIB de ce bloc économique.

Déjà, l’Alliance du Pacifique a mené le Canada à un partenariat en juin 2016, et à trois projets de coopération d’une valeur estimée à 21 millions de dollars sur cinq ans. Ces projets portent principalement sur la facilitation et la promotion des échanges, l’éducation et la formation, les petites et moyennes entreprises ainsi que sur l’exploitation responsable de ressources naturelles et la responsabilité sociale des entreprises.

En juin 2017, le Canada a été parmi les premiers pays invités à devenir membre associé de l’Alliance du Pacifique, aux côtés de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de Singapour.

2017-10-13_MisisonPerou2.jpgOpportunités pour les entreprises canadiennes

La présence du Canada dans l’Alliance du Pacifique lui ouvre donc des opportunités d’affaires intéressantes, particulièrement dans le domaine de l’exploitation minière. Déjà, le secteur de l’extraction constitue un secteur important pour les entreprises canadiennes dans ces pays, avec 49 milliards de dollars d’actifs miniers canadiens en 2015 (28,7 % de tous les actifs miniers du Canada à l’étranger). De plus, les prévisions des experts pour le secteur sont très positives : ils annoncent une meilleure année en 2017 grâce à l’amélioration mondiale du prix du cuivre et du zinc.

Lors de la mission, certaines expertises des entreprises canadiennes ont été identifiées comme très intéressantes par les entreprises péruviennes et d’Amérique latine. Celles-ci étaient bien souvent orientées autour des défis technologiques et stratégiques, notamment en matière d’impact environnemental. La mission a également permis d’assurer la promotion du Canada et du Québec comme partenaires de choix pour l’exploitation responsable des ressources et a démontré l’intérêt du pays à intensifier les liens avec l’Alliance du Pacifique dans ce secteur.

Pour en savoir plus, visitez le site web de Québec International!

Florence DAmours_2

Nomination de Mme Florence D’Amours à titre de commissaire à l’exportation chez Export Outaouais

Commerce International Québec a le plaisir de vous annoncer la nomination de Mme Florence D’Amours à titre de commissaire à l’exportation à Export Outaouais. Dans le cadre de son parcours professionnel, Mme D’amours a été analyste du développement des affaires chez Orbit Garant, analyste à la Banque Nationale ainsi que déléguée commerciale à l’étranger pour Géotic. Par le fait même, je vous annonce le départ de M. Reda Bensouda d’Export Outaouais après plus de deux ans et demi dans ce poste. Mme D’Amours entrera en fonction le 2 octobre et j’assurerai la transition jusqu’au 17 novembre 2017.

M. Bensouda peut quitter Export Outaouais avec le sentiment du devoir accompli. Sous sa gouverne, cet ORPEX a déployé une campagne provinciale de promotion des exportations, organisé trois éditions des Prix MercadOr de l’Outaouais, mis à jour le profil des entreprises exportatrices de l’Outaouais, en plus d’avoir dispensé plus d’une vingtaine d’activités de formation et de maillage d’affaires et près de 200 interventions individualisées auprès d’exportateurs actuels ou potentiels.

N.B. vous pouvez consulter le parcours professionnel de Mme Florence D’Amours ici.