Réalisations de CIQ

image001

La programmation de Naturallia 2017 prend forme!

Alma, le  15 mai 2017 — Le comité de direction NATURALLIA 2017 annonce que plusieurs grands joueurs de l’industrie des ressources naturelles seront présents lors de l’événement.

Durant les trois jours de NATURALLIA 2017, différentes activités se tiendront, dont des conférences thématiques et des panels de donneurs d’ordres. Nous pourrons compter sur la présence notamment  d’Hydro-Québec, de Nemaska lithium, d’Axcelon Biopolymère, de Biochar Boréalis, de la Coopérative forestière Ferland-Boileau, des Produits forestiers LAMCO, de la Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean et de Bioénergie La Tuque qui ont déjà confirmé leur participation. La conférence du 18 octobre à midi, animée par M. Serge Bouchard anthropologue, écrivain et animateur, portera sur l’exploitation des ressources naturelles et la bonne entente avec les premières nations. Ce dernier communique sur toutes les tribunes sa passion pour l’histoire des Amérindiens et des Métis, pour la nordicité et pour l’Amérique francophone. « La présence de ce conférencier est possible grâce à la contribution financière du regroupement des SADC de la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean et de Chibougamau-Chapais. » souligne M. Guy Bouchard, éditeur d’Informe Affaires, copromoteur de l’événement et président du comité de direction NATURALLIA 2017.

 

Une région mobilisée pour la venue de NATURALLIA 2017

Les PME auront la possibilité d’assister à une séance d’information, lors d’une tournée régionale de recrutement qui se tiendra les 1er et 2 mai prochains. Ces séances permettront d’en connaître davantage sur l’événement et sur les différentes retombées qui peuvent en découler. Un chef de délégation a été sélectionné dans chacune des MRC du Saguenay—Lac-Saint-Jean ainsi que dans la ville de Saguenay. Le CLD Domaine-du-Roy, la MRC de Maria-Chapdelaine, la CIDAL, la MRC du Fjord du Saguenay et Promotion Saguenay se chargeront de recruter des entreprises sur leur territoire respectif pour participer à NATURALLIA 2017 ainsi que la CDEPNQL qui assurera la participation autochtone au niveau provincial.

Nadine Brassard, directrice générale de SERDEX International et copromotrice de NATURALLIA 2017 affirme que d’autres conférenciers de renom ainsi que des circuits de visites industrielles seront bientôt annoncés. Toutes les entreprises œuvrant de près ou de loin dans les ressources naturelles, les énergies renouvelables ou les technologies de pointe sont invitées à s’inscrire rapidement pour bénéficier de la tarification en prévente qui se termine le 17 juillet et ainsi, participer à cette programmation d’envergure. naturallia2017.com

 

Nos partenaires

Soulignons l’appui financier de nos précieux partenaires, Développement économique Canada pour les régions du Québec, le Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et la MRC du Domaine-du-Roy. Ainsi que nos partenaires événementiels la MRC de Maria-Chapdelaine, la MRC du Fjord-du-Saguenay, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, la Ville de Roberval, Produits Forestiers Résolu, Emploi-Québec, les SADC du Saguenay—Lac-Saint-Jean et de Chibougamau-Chapais, WSP Canada, L’Hôtel Château Roberval, Hydro-Québec et GNL Québec.

________________________

NATURALLIA est le principal forum trilingue (français, anglais et espagnol) international des PME du secteur des ressources naturelles (mines, forêts et énergie renouvelables). La 5eédition aura lieu au Saguenay—Lac-Saint-Jean dans la municipalité de Roberval.

  • 30  –

 

Pour information et pour entrevue : 

Nadine Brassard, SERDEX International et copromotrice  cell. (418) 482-3014

Guy Bouchard, Informe-Affaire et copromoteur cell. (418) 698-6462

semafo_atelier

Atelier de travail sur la chaîne d’approvisionnement de Semafo en Afrique de l’Ouest

48e Nord International – Mines et les entreprises québécoises qui ont investi dans le programme de renforcement des capacités sur une base d’affaires au Burkina Faso ont tenu un atelier de travail avec la minière Semafo sur sa chaine d’approvisionnement dans ses opérations en Afrique de l’ouest.

‘’Que ce soit en Afrique ou ailleurs dans le monde, les modèles d’affaires développés par les entreprises québécoises doivent procurer un avantage tangible pour la minière.’’

M. Richard Boisvert, directeur de la chaine d’approvisionnement et M. Jean-François Desjardins, directeur adjoint de la chaine d’approvisionnement ont partagés leurs expériences en Afrique particulièrement au Burkina Faso.

Les échanges ont mis en lumière la gestion des risques et l’importance du contrôle de la chaine logistique d’approvisionnement dans cette gestion. Semafo, comme bien d’autres minières opérant en Afrique, adresse les risques logistiques et douaniers par la prise en charge du matériel du lieu d’origine jusqu’au site minier. Combiné aux exonérations accordées par les conventions en places, le modèle d’affaire d’importer par soi-même du matériel au Burkina pour la revente n’est pas avantageuse.

Les politiques douanières sont complexes et même avec plus de 15 années d’expériences, des problèmes surviennent fréquemment et des clarifications et des échanges doivent être mis en place pour régler les interprétations d’application des codes douanier et minier.

‘’Le service après-vente, le développement de compétences et d’expertises et l’implantation de centre de maintenance eux par-contre amène une valeur ajoutée.’’

Sur le plan du développement durable et du contenu local, Semafo nous a présenté des actions concrètes mises en place pour intégrer les fournisseurs locaux dans leur chaine d’approvisionnement. En autre, les activités de transport du minerai de la fosse jusqu’au moulin et une partie du forage ont été octroyés à des entreprises locales qui ont su démontrés leur professionnalisme et leur engagement envers les standards de qualité requis pour faire affaire avec les minières.

Ces exemples de succès renforcent le principe de partenariats d’entreprises québécoises avec des entreprises locales pour le développement des affaires avec les minières mis de l’avant par 48e Nord International.

Cet atelier a permis de consolider la collaboration qui existe entre la minière Semafo, le programme de renforcement des capacités sur une base d’affaires et les entreprises québécoises

D’ailleurs Semafo fera une présentation dans le cadre de notre déjeuner-conférence qui se tiendra le 1 mai au palais des congrès de Montréal.

Cliquer sur ce lien pour plus d’informations sur cette activité

48e Nord International – Mines tient à remercie l’équipe de Semafo pour leur accueil;

M. Richard Boisvert, directeur chaine d’approvisionnement;

M. Jean-François Desjardins, directeur adjoint chaine d’approvisionnement;

Et un merci tout particulier à M. Benoît Desormeaux

argentine-2

Accueil d’une délégation d’Argentine en Abitibi-Témiscamingue

48e Nord International – Mines est fier d’avoir accueilli les 13 et 14 mars une délégation de 21 entrepreneurs du secteur minier argentin lors d’une mission d’accueil. Encore une fois, les fournisseurs de biens et services miniers ont ouvert les portes de leurs entreprises  pour échanger et partager leurs expertises qui est reconnues mondialement.

Nous tenons à remercier les entreprises suivantes pour leur implication : ASDR Canada, Technosub, Mécanicad, Location Blais, Moreau, Meglab, Forage Orbit Garant et Cmac Thyssen.

La programmation comprenait également la visite de deux sites miniers en opération. La visite de la mine souterraine Éléonore de Glencore dans le Nord du Québec et la visite de la mine à ciel ouvert Canadian Malartic de Yamana Gold -Agnico-Eagle en Abitibi-Témiscamingue.

‘’Les fournisseurs de biens et services miniers de la région sont le pilier des activités que nous organisons. Dans une mission d’accueil d’une délégation étrangère, ils reflètent les valeurs, l’image et le savoir faire de la région ce qui implique une grande responsabilité. Comme toujours nous avons pu compter sur leur professionalisme, leur implication et leur fierté de partager et recevoir ’’. souligne M. Eric Boucher, directeur général et commissaire à l’international.

L’Argentine compte 18 mines en opérations principalement concentré dans les provinces de San Juan, Santa Cruz et dans le nord est du pays (Catamarca, Salta et Jujuy). Les minières canadiennes y sont très présentes dont les majeures telles que Barrick Gold, Goldcorp, Yamana Gold et Pan American Silver corp.

Réserver votre place dans le pavillon canadien en Argentine lors de la mission Arminera qui se tiendra à Buenos aires du 9 au 11 mai 2017

Lien vers le document : Les projets miniers en Argentine de l’exploration jusqu’aux mines en opérations.

Pour plus de renseignements contacter M. Michael Gagnon, agent de relation clients et ventes pour 48e Nord International : Michael.gagnon@48inter.com

New York Build

Trois ORPEX collaborent pour faire rayonner les PME québécoises à New York

C’est à l’occasion du New York Build 2017, qui s’est déroulé du 15 au 16 mars, que Québec International, Développement PME International et Innov&Export PME, trois organismes de promotion des exportations membres de CIQuébec, ont bravé la plus grosse tempête hivernale de la saison pour représenter QUEBOX et quatre entreprises québécoises aux États-Unis.

Le salon en était à sa deuxième édition et visait le développement d’affaires entre les fournisseurs et manufacturiers de produits de construction à empreinte écoresponsable, avec les architectes, designers et autres constructeurs de New York et sa région.

Une belle réussite et des retombées à suivre durant les mois à venir suite à plus de 130 rencontres effectuées au kiosque QUEBOX en 2 jours pour nos PME québécoises.

Étaient présentes : SIMCO, QUEBOX et GraphSynergie (Co. Artefacto)

Étaient représentées : Naturel Décor de St Antonin et Atelier Bois St Laurent de St Cyprien.

WEB_Serdex_International

Naturallia 2017 prend son envol

ROBERVAL – Le plus important forum canadien sur les ressources naturelles, Naturallia 2017, qui sera présenté à Roberval du 16 au 19 octobre prochains, pourra compter sur l’appui financier des gouvernements du Canada, du Québec et du milieu régional. Ainsi, Ottawa a accordé 150 000 $, Québec 50 000  $, les MRC de la région, la Ville de Roberval et la communauté de Mashteuiatsh ont octroyé un total de 125 000 $ afin de présenter ce rendez-vous économique majeur, au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

 C’est ce que le comité de direction de Naturallia 2017 a annoncé ce matin, à l’Hôtel de Ville de Roberval, en présence du maire M. Guy Larouche, du chef du Conseil de bande de la communauté de Mashteuiatsh M. Gilbert Dominique et du directeur de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, M. Stéphane Bergeron. Naturallia, qui en est à sa cinquième édition, est le principal forum trilingue (français, anglais et espagnol) national et international des PME du secteur des ressources naturelles (mines, forêts, énergies renouvelables et technologies de pointe).

Fusion avec « Un Regard vers le Nord »

Le maire M. Guy Larouche, est heureux que sa ville et la MRC Domaine-du-Roy, conjointement avec la communauté de Mashteuiatsh, accueillent cet événement prestigieux. « C’est un projet de concertation régionale où nous avons l’occasion de travailler en synergie pour aider les PME du Saguenay–Lac-Saint-Jean à se renforcer par des partenariats stratégiques, » lance Guy Larouche. Il a également tenu à remercier son homologue de Saint-Prime, M. Lucien Boivin, pour son ouverture et sa collaboration qui ont permis à Naturallia de fusionner ses activités à l’événement « Un Regard vers le Nord » qui fera relâche exceptionnellement en 2017.

Mashteuiatsh très impliquée

Pour le chef Dominique, Mashteuiatsh doit être partie prenante de tout projet ou activités liée aux ressources naturelles et présenté sur le Nitassinan de Pekuakamiulnuatsh. C’est ainsi qu’il confirme que le Conseil de bande soutient Naturallia 2017 financièrement, mais également par la participation de plusieurs personnes ressources de son organisation, qui s’impliquent au sein des différent comités de l’événement.

Un événement conçu pour les PME régionales

Pour Nadine Brassard, directrice générale de SERDEX International, un tel événement constitue un levier puissant pour stimuler la croissance des entreprises du Saguenay–Lac-Saint-Jean en dehors du Québec. « Habituellement, nous agissons comme chef de mission accompagnant des entrepreneurs dans le cadre de ces événements. Cette fois-ci, SERDEX International agit à titre d’organisme hôte pour tenir le forum Naturallia 2017 en région » indique-t-elle.

De son côté, l’éditeur d’Informe Affaires, Guy Bouchard, lance que la tenue de Naturallia 2017 dans la région constitue une belle victoire pour la région.

Entre 200 et 300 participants attendus

Pour cette 5e édition, il est prévu d’accueillir entre 200 et 300 participants provenant d’entreprises et d’organisations de la région, mais également de tout le territoire canadien, ainsi que d’une quinzaine de pays de l’Afrique, de l’Amérique du Sud et de l’Europe du Nord. Les participants profiteront de ces quatre jours d’activités intensives pour faire des affaires et concrétiser des partenariats stratégiques dans le cadre de rencontres ciblées et d’activité diverses, dont des visites industrielles, conférences et ateliers.

Article paru dans Informe Affaires Saguenay-Lac-Saint-Jean : http://informeaffaires.com/2017/03/naturallia-2017-financement-public-assure/

Export Montréal Ouest blanc-1

Lancement de la première édition du prix Mercador d’Export Montréal Ouest

Prix Mercador-Exmo/Concours Alpha 2017

Export Montréal Ouest (ExMO), un service régional d’aide à l’exportation, invite les entreprises exportatrices à soumettre leur candidature pour le prix MercadOr-ExMO, dans la catégorie « Nouvel exportateur » ou « Leader en exportation ».

Prix prestigieux à l’exportation, le MercadOr souligne l’importance des exportations pour l’économie québécoise. Au fil des années, ce prix a vu croître sa notoriété jusqu’à devenir un incontournable de la scène entrepreneuriale.

La remise des MercadOr-ExMo aura lieu le 25 mai 2017, dans le cadre du Gala ALPHA de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent–Mont-Royal. La date limite d’inscription est le 3 mars 2017, à 17 heures.

 

LES CATÉGORIES ET LES CRITÈRES

Les entreprises exportatrices sont invitées à s’inscrire dans l’une des deux catégories en répondant aux critères de sélection suivants :

La catégorie « Nouvel exportateur »

  • L’exportation représente plus de 10 % du chiffre d’affaires.
  • L’entreprise exporte depuis cinq ans ou moins.
  • Les démarches à l’exportation de l’entreprise sont structurées.

La catégorie « Leader en exportation »

  • L’exportation représente plus de 70 % du chiffre d’affaires ou un minimum de 3 M$ de ventes.
  • L’entreprise exporte depuis au moins cinq ans.
  • Une personne est responsable de l’exportation.
POURQUOI SOUMETTRE SA CANDIDATURE?
  • Pour obtenir une visibilité exceptionnelle pour vous, votre entreprise et votre équipe auprès de vos partenaires financiers, de vos clients et des organismes d’aide à l’exportation.
  • Pour renforcer votre notoriété et votre crédibilité auprès de vos clients hors Québec et à l’international.
  • Pour profiter du réseautage auprès de plus de 400 gens d’affaires lors du Gala ALPHA.
  • Pour profiter de la notoriété du concours ALPHA, établi et reconnu dans la communauté d’affaires depuis plus de 30 ans.
LA VISIBILITÉ POUR LES FINALISTES
  • Sur les sites web de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent–Mont-Royal et DESTL.
  • Dans un envoi courriel à tous les membres de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent–Mont-Royal.
  • Dans l’infolettre de DESTL.
  • Sur les grands écrans lors de la soirée du gala ALPHA de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent–Mont-Royal.
  • Dans le cahier spécial ALPHA distribué lors du gala et dans les journaux locaux de TC Media.
LA VISIBILITÉ POUR LES GAGNANTS
  • Sur le site web de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent–Mont-Royal.
  • Dans un envoi courriel à tous les membres de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent–Mont-Royal.
  • Dans l’infolettre de DESTL.
  • Dans le communiqué de presse envoyé aux médias locaux.
  • Dans le Répertoire des membres envoyé à tous les membres de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent–Mont-Royal.
VOUS SOUHAITEZ FAIRE RAYONNER VOTRE MARQUE DANS LA COMMUNAUTÉ D’AFFAIRES? VOICI COMMENT SOUMETTRE VOTRE CANDIDATURE!
  • L’entreprise doit rencontrer les critères de sélection de l’un ou l’autre des catégories « Nouvel exportateur » ou « Leader en exportation ». Vous avez un doute? Communiquez avec l’équipe d’ExMO.
  • L’entreprise doit compléter le formulaire d’inscription MercadOr-ExMO en précisant la catégorie.
  • L’entreprise doit être disponible le 25 mai 2017 pour la remise de prix MercadOr-ExMO 2017, lors du Gala ALPHA.
LES PRÉREQUIS INITIAUX
  • La société détient le pouvoir décisionnel pour le développement des marchés et possède une place d’affaires sur le territoire d’ExMO : Ahuntsic-Cartierville, Mont-Royal, Saint-Laurent ou l’Ouest-de-l’Île.
  • La société réalise des ventes hors Québec. Note : Les provinces et territoires du Canada, à l’exception du Québec, sont considérés comme un marché d’exportation.
  • Les sociétés publiques (cotées en bourse) sont admissibles.
  • L’entreprise est une propriété canadienne à 51 %.

Pour soumettre votre inscription, visitez le site web d’Export Montréal Ouest

screenshot_formationapci

Des PME de partout au Québec formées en commerce international

Montréal, 17 janvier 2017—Plus d’une quarantaine de dirigeants et responsables du développement de marchés de PME québécoises participent depuis la mi-janvier à une formation de 12 semaines sur les aspects pratiques du commerce international afin de leur donner le savoir-faire nécessaire pour entamer ou améliorer leur démarche à l’exportation.

Réussir à s’imposer sur les marchés internationaux dans un contexte sans cesse imprévisible, voilà un défi pour l’entrepreneur! C’est pourquoi Commerce International Québec, le réseau des organismes régionaux de promotion des exportations (ORPEX), a entamé le 11 janvier dernier le lancement de sa toute première cohorte panquébécoise de formation sur les aspects pratiques du commerce international. Cette formation porte sur des thèmes variés, dont le calcul du prix à l’exportation, les aspects juridiques d’une transaction internationale, la prospection et l’adaptation du produit et plus encore. Elle s’adresse aux dirigeants et professionnels d’entreprises actives à l’international ou en voie de l’être. Les 12 cours d’une durée de trois heures sont données sous forme de webinaire interactif par des formateurs expérimentés du Centre de formation en commerce international et d’experts sur les différentes thématiques abordées.

« Il s’agit d’une première au Québec, soit de réunir des dirigeants et responsables du développement de marchés de PME d’à peu près toutes les régions administratives du Québec, de l’Outaouais à la Côte-Nord en passant par les grands centres urbains, pour recevoir une formation sur les aspects pratiques du commerce international. Le réseau des ORPEX répond ainsi au mandat qui lui est conféré conjointement par le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec, soit de former et d’accompagner les PME dans leurs efforts de commercialisation sur les marchés étrangers » souligne monsieur Yanick Godbout, président de Commerce international Québec.

Le succès rencontré permet d’annoncer l’ouverture d’un prochain groupe au cours des mois à venir. Les entrepreneurs intéressés à se former ou à faire former leur personnel sont invités à communiquer avec Commerce International Québec.

À propos de Commerce International Québec

Commerce International Québec assure le leadership et le développement des exportations dans toutes les régions du Québec par l’entremise de ses membres, les 16 organismes régionaux de promotion des exportations (ORPEX). Commerce International Québec regroupe plus de 65 experts spécialisés à l’international et entièrement dédiés à l’accompagnement des 10 000 PME québécoises exportatrices partout au Québec. www.ciquebec.ca

 – 30 –

Contact média :
Valérie L’Heureux
Coordonnatrice
438-392-1944
valerie.lheureux@ciquebec.ca

Mission-Mexique-2016_v21

Mission Mexique 2016 de DPMEI : un séjour profitable pour des PME québécoises

Yanick Godbout, directeur de DPME International (DPMEI) et commissaire à l’exportation de la région de la Chaudière-Appalaches, revient d’une mission commerciale qui s’est tenue du 4 au 9 décembre. Organisée en collaboration avec l’Ambassade du Canada à Mexico, les Consulats généraux du Canada à Monterrey et Guadalajara, Exportation et Développement Canada (EDC) et le Pôle d’excellence québécois en transport terrestre, cette mission a permis à six participants provenant de trois entreprises de rencontrer de grands donneurs d’ordres au Mexique.

Au total, il s’agit de 46 rencontres de maillage individuelles qui ont été réalisées avec de grands joueurs comme Honda, Philips, Caterpillar ainsi que d’importants sous-traitants dont Mahle et Magna. Les entreprises avaient ainsi l’opportunité de présenter leurs produits qui étaient spécifiquement recherchés par les donneurs d’ordres rencontrés dans trois régions du Mexique, soit Monterrey, Querétaro et l’État de Guanajuato.

Des retombées concrètes sont d’ailleurs anticipées, puisque les entreprises participantes ont déjà commencé à soumissionner sur des projets d’approvisionnement pour ces donneurs d’ordres. « DPMEI est très satisfait de ce passage au Mexique, puisque les entreprises s’attendent déjà à effectuer des ventes fermes à partir de contacts initiés lors de cette mission, qui pourraient s’élever à plusieurs centaines de milliers de dollars d’ici les 12 prochains mois. Nous dressons donc un bilan très positif et comptons accompagner ces entreprises dans leurs démarches », a déclaré M. Godbout.

Les participants sont très satisfaits d’avoir pris part à la mission. « La mission commerciale organisée par DPMEI nous a permis de rencontrer plusieurs clients potentiels de qualité et d’en identifier plusieurs autres ayant un fort potentiel qui pourront être rencontrés ultérieurement. Je crois que nous avons eu un très bon rendement ressources versus résultats dans cette opération de démarchage » a témoigné un entrepreneur.

Reda-Bensouda_2-250x167

Export Outaouais présent à la COP22

Gatineau, le 3 novembre 2016 — Trois organisations de l’Outaouais participeront à une mission commerciale du Québec lors de la 22Conférence des parties (COP22) qui aura lieu à Marrakech, au Maroc, du 7 au 18 novembre prochain. Elles feront partie d’une délégation composée de 80 entrepreneurs et professionnels qui visent tous à faire rayonner à l’international l’expertise québécoise dans les secteurs de l’énergie et de l’environnement.

La COP22 prendra le relais de la COP21 qui a eu lieu à Paris et au cours de laquelle des avancées importantes ont été enregistrées pour faire face aux changements climatiques. La COP22 s’inscrit dans l’action en interpellant les entreprises à apporter des solutions à travers l’innovation et les technologies à la fois en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’adaptation aux changements climatiques.

Soutenu par Export Québec et par l’ambassade du Canada à Rabat, la délégation de l’Outaouais comprendra Export Outaouais qui représentera Bois Francs DV, une entreprise dans l’industrie du bois à Fassett ayant adopté une position stratégique dans le développement de techniques de construction durables. Climat Compétences sera également présente, une organisation à but non lucratif qui a pour mission de catalyser la transition vers une économie plus verte et responsable dans la région de la capitale nationale du Canada. Enfin, le Groupe-conseil baastel sera présent pour partager son expertise en matière de changement climatique, mais également pour identifier des occasions d’affaires.

Témoignages 

« L’entrée en vigueur officielle en début octobre de l’Accord de Paris laisse espérer des décisions tournées vers l’action à la COP22 de Marrakech. Fermement engagé depuis 1989 à contribuer au développement durable et à l’efficacité de l’aide internationale, le Groupe-conseil baastel y mettra tout son savoir-faire au profit de la nécessaire transition vers une société sobre en carbone et résiliente aux impacts inévitables des changements climatiques. » — M. Alain Lafontaine, Président, Le Groupe-conseil baastel.

« La COP22 constitue une occasion exceptionnelle de rencontrer les acteurs les plus influents de la planète dans le domaine des changements climatiques. J’ai la chance de faire partie d’une délégation de huit jeunes entrepreneurs qui participeront à une mission commerciale du Regroupement des jeunes chambres de commerce (RJCCQ) et LOJIQ — Les Offices jeunesse internationaux du Québec. Considérée comme la rencontre des solutions, cette conférence me permettra d’accroître mon expertise et de développer des partenariats d’affaires au profit du développement durable en Outaouais. » — Mme Marilou Brouillet, Directrice générale, Climat Compétences.

« Export Outaouais profitera de sa présence au Maroc dans le cadre de la COP22 pour réaliser des mandats d’études de marché pour des entreprises exportatrices de l’Outaouais intéressées par le marché marocain. L’acquisition de connaissances nouvelles sur le terrain aidera des entreprises de la région à développer des stratégies efficaces pour se positionner au-delà des frontières du Québec. » — M. Reda Bensouda, Commissaire à l’international, Export Outaouais.

 

À propos des COP (www.cop22.ma)

L’acronyme COP correspond à « Conference of Parties ». Les COP ont été créées et mises en place pour encadrer les efforts des pays qui sont Parties à la Convention pour faire face aux changements climatiques. Cette Convention réunit 197 États du monde nommés « Parties ».

Cette conférence est l’organe de décision suprême de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), laquelle a été signée lors du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992 et est entrée en vigueur en 1994.

À travers cet instrument, l’ONU s’est dotée d’un cadre d’action pour lutter contre le réchauffement climatique.