COVID-19 : ressources d’aide pour les exportateurs

Bien que plusieurs des ORPEX soient toujours en partie ou complètement en télétravail celles-ci restent disponibles pour toutes vos interrogations concernant l’exportation et sauront vous diriger vers les ressources d’aides pertinentes pour votre entreprise.  N’hésitez  donc pas à contacter votre ORPEX régional.

Ensemble les ORPEX continuent de rassemblé pour vous ci-dessous les dernières informations relatives aux ressources d’aides fédérales et provinciales qui ont été déployées pour soutenir vos entreprises. 

Mise à jour le 16 septembre 2020

Voici un aperçu des mesures de soutien aux entreprises annoncées, modifiées et précisées par les divers paliers gouvernementaux au cours de la dernière semaine en lien avec la crise de la COVID-19.

 

Mesures fédérales

Programme pour l’entrepreneuriat des communautés noires du Canada

Le gouvernement du Canada a annoncé des investissements pouvant aller jusqu’à près de 221 millions de dollars en partenariat avec des institutions financières canadiennes. Ce financement comprend jusqu’à près de 93 millions de dollars du gouvernement du Canada au cours des quatre prochaines années, ce qui permettra de lancer le tout premier Programme pour l’entrepreneuriat des communautés noires du Canada. Celui-ci contribuera à aider des milliers de propriétaires d’entreprise et d’entrepreneurs noirs à travers le pays à se remettre de la crise et à faire croître leurs entreprises.

Mesures provinciales

Suspension des activités de karaoké et obligation de tenir un registre de la clientèle des bars

Les autorités de santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux annoncent qu’à compter de vendredi 11 septembre les activités de karaoké qui se tiennent dans des lieux publics, tels que les bars ou encore des salles louées ou des salles communautaires, doivent être suspendues, en raison des risques de propagation qu’elles présentent.

Les activités de karaoké organisées dans un lieu privé rassemblant des personnes n’habitant pas à la même adresse sont pour leur part fortement déconseillées. Enfin, l’ensemble des tenanciers de bars ont l’obligation, dès aujourd’hui, de tenir un registre des clients qui entrent dans leur établissement. Cette pratique, qui était déjà encouragée, vise à faciliter davantage l’identification des contacts par les autorités de santé publique en cas de contamination.

Système d’alertes et d’interventions régionales

En vue d’une potentielle deuxième vague de la COVID-19, le gouvernement du Québec, a dévoilé un système d’alertes et d’interventions régionales développé par la Santé publique qui précisera, pour chacune des régions du Québec, les mesures additionnelles à déployer pour assurer la santé et la sécurité des Québécois au cours des prochains mois, au besoin. Ainsi, s’il devient nécessaire d’intervenir davantage pour ralentir la transmission du virus dans une région du Québec, les mesures mises en place dépendront du niveau d’alerte atteint pour cette même région. Quatre paliers possibles d’alerte et d’intervention sont prévus.

Resserrement des mesures

Alors que le nombre de cas confirmés de la COVID-19 augmente dans différentes régions, le gouvernement a annoncé qu’à partir du samedi 12 septembre, en collaboration avec les autorités de santé publique, de même qu’avec le ministère de la Sécurité publique et les corps policiers, les individus qui refusent sans raison de porter un masque dans les lieux publics intérieurs pourront se voir remettre un rapport d’infraction par les forces de l’ordre et seront ainsi passibles d’une amende.

Programmes sociofiscaux

Revenu Québec rappelle aux Québécois qu’il leur reste moins d’un mois, soit jusqu’au 30 septembre 2020, pour produire leur déclaration de revenus afin de continuer à bénéficier des programmes sociofiscaux auxquels ils ont droit. Les citoyens ont tout avantage à transmettre leur déclaration de revenus rapidement, car la grande majorité d’entre eux ont droit à un remboursement d’impôt.

Projets particuliers, concentrations et activités parascolaires

La situation globale demeurant maîtrisée deux semaines après la rentrée scolaire, le gouvernement du Québec annonce, en collaboration avec les autorités de santé publique, le retour des programmes particuliers et des activités parascolaires dans les centres de services scolaires où ils n’avaient pu reprendre en raison des mesures sanitaires. Concrètement, à compter du 14 septembre prochain, l’offre d’activités parascolaires, de concentrations et de projets particuliers, y compris les programmes Sport-études, Arts-études et le sport interscolaire, pourra être déployée de façon sécuritaire au sein du réseau scolaire. Rappelons que ces activités étaient déjà offertes dans plusieurs centres de services, moyennant le respect des groupes stables fermés.